Hémorroïdes de grossesse : Informations utiles

hémorroïdes de grossesse

Malgré la joie d’attendre un bébé, les huit ou neuf mois de grossesse peuvent se révéler difficiles pour les futures mamans. Tout le monde le sait, le corps de la femme se modifie peu à peu durant la grossesse et provoque de nombreux changements hormonaux. Cela entraîne quelques troubles parfois désagréables. En plus des troubles bien connus, comme les nausées ou encore les jambes lourdes, le risque d’apparition de crise hémorroïdaire est aussi important.

Parfois, si l’on évoque sans honte les nausées et les lourdeurs dans les jambes durant la grossesse, on aborde moins volontiers les troubles d’hémorroïdes de grossesse, souvent un sujet tabou pour les personnes concernées. Un petit zoom sur ce sujet tabou à la fois gênant et douloureux.

Quels sont les symptômes ?

Tout d’abord, les hémorroïdes de grossesse, ou plus exactement, les crises hémorroïdaires, proviennent d’une dilatation anormale des veines au niveau de l’anus et du rectum. Les symptômes ? Elles se présentent souvent avec des douleurs vives, dans le cas de thrombose. Des saignements au moment de selles et parfois des démangeaisons peuvent aussi être synonymes d’hémorroïdes. Quand les hémorroïdes internes ressortent de l’orifice anal, on parle là de propalpus.

Quels sont les causes ?

Durant la grossesse, la circulation sanguine de la femme est fortement chamboulée, ce qui augmente le risque d’apparition des hémorroïdes. Une étude révèle que dans 48% des cas, les femmes enceintes sont concernées par les hémorroïdes, avec des crises d’une intensité variable. En général, c’est à partir du deuxième et du troisième mois de grossesse que les hémorroïdes touchent les femmes enceintes. En effet, le volume grandissant de l’utérus provoque des pressions pouvant se faire ressentir au niveau des veines situées dans les zones de l’anus et du rectum.

Heureusement, votre bébé ne risque rien. Cependant, la douleur, les démangeaisons et la sensation de brûlure occasionnées par les crises d’hémorroïdes ne sont pas agréables à vivre. Même si les troubles d’hémorroïde de grossesse n’entraînent rien de grave à votre santé et celle de votre bébé, ils peuvent toutefois provoquer une gêne important et doit être traitée.

Quels traitements pour les hémorroïdes de grossesse ?

Souffrir en silence n’est absolument pas la solution. Dans tous les cas, il reste plus judicieux de consulter votre médecin si vous souffrez des troubles d’hémorroïdes de grossesse. Il pourra vous prescrire un traitement adéquat permettant de soulager les crises. Évitez de prendre des médicaments sans avis médical. Certains médicaments ne sont pas contre-indiqués en cas de grossesse, comme les fractions flavonoïques micronisées, les veintoniques pour tonifier la circulation veineuse (à utiliser de préférence à partir du second trimestre de grossesse).

Comme toute personne touchée par des crises hémorroïdaires, il convient de suivre un régime alimentaire adapté. Augmentez progressivement l’apport quotidien en fibre jusqu’à 25 à 30g/jour. Il faut également boire beaucoup d’eau. Faire de l’exercice de façon régulière permet aussi de vous aider à les éviter : marche, natation, etc. Évitez de retarder l’envie d’aller à la selle. Il ne faut pas aussi forcer en allant à la selle. Ne pas rester assis ou debout longtemps. Bien nettoyer la région anale.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire